mercredi, novembre 2

Qu'est-ce que RSS ?

Concrètement, RSS est un moyen de décrire un contenu Web, à l'aide de balises spécifiques (du type balise HTML). Le principe de fonctionnement de RSS est très simple : un fichier texte est généré par un site Web ou un blog. Ce fichier comporte des "tags", qui caractérisent le contenu et sont décodés par des logiciels conçus à cet effet. Le principe est donc très similaire à celui de HTML. Un fichier HTML est décodé par un navigateur Web, qui "comprend" la signification des balises, les interprète, et affiche le résultat sans les tags (texte formatté, liens hypertextes actifs, etc.). C'est la même chose pour RSS, dont la lecture nécessite un outil spécial, un "agrégateur" ou "lecteur RSS". Parmi les plus connus : Pretty-RSS, LaMoooche, Retronimo pour la francophonie. Il y a aussi des moteurs de recherche RSS comme plazoo (francais), Technorati (anglais) ou feedster (anglais).

Ce qu'on appelle "flux" ou "fil" RSS est donc un simple fichier texte, comprenant du contenu (en général une succession d'actualités) et des balises délimitant les champs de ce contenu (titres, dates, auteurs). En quelque sorte, c'est un "résumé propre", formatté dans une syntaxe précise, de ce qu'il y a de nouveau sur un site Web.
Il existe donc de multiples versions de RSS, qui se caractérisent par des syntaxes (certains diront "des philosophies") différentes. Suite a une histoire un peu mouvemente, ces formats ne sont pas tous compatibles entre eux : d'un côté "Userland Software" a proposé plusieurs versions (RSS 0.92, 0.93, 0.94, puis 2.0.) ; de l'autre un groupe de travail, RSS-DEV, a défini RSS 1.0 en s'appuyant sur la norme de description RDF ("Resource Description Framework", ou Cadre de description de ressources, destiné à normaliser la syntaxe d'un document et des meta-données servant à le décrire).
On peut donc déplorer que le même nom (RSS) s'applique à des choses différentes, et qu'il ne s'agisse toujours pas d'une norme officielle, comme pour HTML ou XML.
Affaire a suivre....
N.P.

Aucun commentaire: