jeudi, octobre 16

TwInfluence : Mesure de l'influence sur Twitter ?

Notre ami le n°1 Presse-Citron détaille une petite pensée sur un outil bien sympa : TwInfluence

Twinfluence, c'est en gros une mesure de l'influence qu'a un Twitterer sur Twitter, à partir de 5 critères clairement explicités :

  • Atteinte : mesure de l'audience (ou du nombre de nœud sur deux ensembles...)
  • Vélocité : capacité "boule de neige" ou vitesse de rendement, voire "buzz"... et pourquoi pas efficience ?
  • Capital social : c'est pompeux, et même intraduisible comme critère !
  • Centralisation : Êtes vous central ou non dans votre réseau ?
  • Efficacité : un critère qui mesure combien de personnes un usager doit suivre pour construire son audience
et d'une question qui m'a aussi parue pertinente dans le texte :

"qui, de celui qui a 10000 followers peu actifs ou de celui qui a 10 followers dont chacun a lui-même 5000 followers, est le plus influent ?"

Bon, ok, tout ceci me semble correct et à la pointe des médias sociaux, y'a pas de problèmes...

SEULEMENT, je toquerai à deux endroits :

1. M. Dupin Presse-Citron, dans son article dit : "[...] sa vision de l'influence sur Twitter (qui pourrait être appliquée à tous les réseaux sociaux) ".

Que nenni M. Dupin, aucun lien, fils unique, rien à voir, circulez...!
Voulez-vous mettre le créateur, M. Hagen, sur un tel piédestal en lui laissant croire qu'il a réussi à définir l'influence sur Internet (en tout cas sur Twitter), alors que d'autres professionnels n'osent même plus employer ce mot ?!?
Et pour arrêter toute spéculation inutile, je vous renvoie à une définition de l'influence prise ici :
: "propager une information ou des modes de comportement et d'interprétation qui favorisent sa stratégie" et vous pose, M. Dupin Presse-Citron, une simple question :

-> Croyez-vous que TwInfluence soit en capacité de mesurer la stratégie de propagation d'information ou de comportement des Twitterers ?

C'est bien compliqué, je vous l'accorde... mais je n'ai pas l'impression que ces critères de définition soient applicables à tous les réseaux sociaux, comme vous le dites. Et encore moins les réseaux sociaux non virtuels. Quand on parle de comportement, on parle d'émotion, M. Presse-Citron ! Alors, je vous demande un peu de modération dans vos prises de positions !

2. Non sans jus de cerveau, je toque auprès de M. Hagen une chose (j'aimerai bien qu'il me réponde, mais j'ai peu d'espoir, même ici) :

- Vous mesurez l'influence sur Twitter, avec comme base la théorie des graphes à laquelle je ne comprends absolument rien, à partir de réseaux, ou d'ensemble, de premier et second ordre. OK.
Autrement dit et en clair dans le texte, TwInfluence mesure l'influence selon le voisinage qu'entretiennent des Twitterers entre eux... OK.

Ben oui mais là y'a comme un grain, nan M. Hagen quand on regarde votre topic de plus près ?!

Selon ce bel outil, l'influence sur Twitter s'arrête au voisin de mon voisin... désolé, on est bien loin des usages du commun des mortels... Moi, quand je tweet, je m'arrête pas au second noeud du réseau ! Et je ne pense pas être le seul à agir de la sorte ?!
Comme si, parce que le voisin de mon voisin était Anglais, Berrichon, ou un peu éloigné de mon nombril, je ne le considérai pas comme autre Twitterer potentiellement intéressant, et ayant une capacité d'influence sur moi par ce qu'il raconte...

-> Nous sommes bien loi du Web à la puissance sociale.

En conclusion, TwInfluence, c'est marrant et ça flate (#11 à l'heure actuelle, mais c'est parce qu'il n'y a eu que quelques milliers d'utilisateurs en fait)
... mais cela reste une sorte de goodies !

N.P.

2 commentaires:

Guy Hagen a dit…

Your critiques are well founded. At best, proper Social Network Analysis can measure *potential* for an individual to control, influence, or receive resources or communication in a network. First, twinfluence can perform only superficial network measures because of computational and API limitations - so its accuracy will not compare to what we could learn applying betweenness and closeness centrality metrics, equivalences, community/clustering and other measures. I do not mean to imply that influence is *limited* to one's second order network.

Second, even if we could accurately measure all twitter network connections, actual behavior (as you state) may not match potential, as not all followers may care about what a twitterer cares to communicate at any given time.

You may want to visit an interesting article by a friend of mine on how twitter "influence" extends far past twitter itself- http://is.gd/3UnT

Just as we have evolved past just counting "eyeballs" and "site counters" for web statistics, I hope twinfluence.com has helped to take conversation of twitter influence beyond just counting one's followers. Please visit the updated version of twinfluence.com as we continue to make improvements.

Nicolas a dit…

Ok, thank you Mr Hagen for this explanations. Indeed, twinfluence.com help tot ake the conversation of twitter influence and that is a good. Thank for your the links, they are good !